Profitez du soleil en toute sécurité

Profitez du soleil en toute sécurité

Avec le retour des beaux jours, notre moral remonte en flèche.

On rêve de week-ends plage ou campagne et de déjeuners en terrasse. Mais pour que le soleil reste notre ami, dès maintenant et tout l’été, des précautions de base s’imposent !

Dès les premiers rayons, notre organisme a une seule envie : se recharger en bonne humeur et en vitamine D fixatrice de calcium, sans se douter qu’il s’expose à des représailles féroces. Car le soleil est un astre à double face : indispensable au bien-être, il peut aussi lui nuire cruellement, en été bien sûr, mais également au printemps. Oui, les premières semaines de beau temps sont un véritable traquenard pour la peau.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à partir de fin avril, le niveau d’UV est le même qu’en août. La différence, c’est qu’au printemps, il ne fait pas encore trop chaud, et qu’on s’expose sans méfiance. Les heures à risque – entre midi et 16 heures – sont agréables et on farniente les yeux fermés, sans craindre les brûlures. Le rappel à l’ordre peut être sévère : coups de soleil et nez qui pèle.

Je vire écrevisse, mais je ne bronze pas

Les grains de mélanine, qui déterminent la couleur de la peau et sa capacité à bronzer, peuvent être rouges ou noirs. Mais plus le pourcentage de grains rouges est important, moins la mélanine est protectrice. C’est le cas type des peaux laiteuses et sensibles, associées à des cheveux blonds ou roux et des yeux clairs (mais pas toujours : certaines brunes ont également ce type de peau). Résultat : on n’a que des ennuis à attendre du soleil… L’avis du Docteur Nadine Pomarède Votre place est plus à l’ombre qu’au soleil et votre première protection doit être vestimentaire. Mais si vous avez envie de vous exposer, un seul mot d’ordre : une protection solaire élevée, sans jamais baisser la garde. Sitôt exposée, effectuez une application, puis une autre à une demi-heure d’intervalle, afin d’en ” mettre une couche ” qui vous rapproche réellement de l’indice de protection théorique signalé sur l’emballage. Après chaque baignade, vous recommencez, mais, de toutes façons, vous devez le faire toutes les deux heures pour compenser les déperditions dues à la transpiration.

 La bonne stratégie solaire

Quinze jours à trois semaines avant toute exposition, usez des compléments alimentaires qui augmentent la résistance de la peau au soleil : ils sont votre meilleure solution pour éviter de vivre à la cave ! Côté protection solaire, adoptez des indices entre 30 et 60 (les indices supérieurs sont destinés aux pathologies comme la lucite estivale bénigne). Choisissez des produits antiradicalaires ou antioxydants qui possèdent une action préventive sur le vieillissement cutané. Enfin, n’oubliez pas de gaver votre peau de produits réparateurs.

Je ne bronze qu’à coups de coups de soleil

Sans être laiteuse, votre peau est claire et sensible, d’où sa difficulté à bronzer et sa facilité à brûler. Mais comme le dirait l’adage, ” qui bronze lentement bronze sûrement. ” L’avis du Docteur Nadine Pomarède Pas question de commencer votre été par des coups de soleil. Ils provoquent au niveau de la peau un stress qui induit des modifications cellulaires et, au fil des ans, ils épuisent les systèmes de défense cutanés. Du coup, les mélanocytes deviennent de plus en plus fainéants, la peau bronze moins bien, moins rapidement et de façon moins uniforme, en se couvrant de taches brunes ou blanches.

 La bonne stratégie soleil

Des compléments alimentaires dont les actifs renforcent votre réserve d’anti-oxydants. Puis, dès les beaux jours, profitez des premiers effleurements du soleil pour habituer doucement votre peau. Pour ça, privilégiez une protection supérieure à 30, quitte à redescendre à un indice 25 après l’apparition du bronzage. Si vous devez partir sous les tropiques, quelques séances d’UV avant votre départ peuvent se justifier. Les dermatologues en concèdent une dizaine par an. Mais oubliez les séances pour prolonger le hâle. Sans intérêt, elles augmentent inutilement le risque de cancer cutané. Préférez des laits hydratants et nourrissants qui apportent des lipides destinés à reconstruire la barrière cutanée.

En deux minutes je brunis comme un pruneau

Brune à la peau mate, votre mélanine est riche en grains sombres qui vous protègent du soleil. Résultat : vous avez la chance de pouvoir bronzer sans rougir ! Mais ne vous dispensez pas de protection…L’avis du Docteur Nadine Pomarède Beaucoup de personnes au teint mat abîment leur peau en estimant ne pas avoir besoin de crème solaire. Pourtant, celle-ci les protège du vieillissement cutané, des rougeurs (érythroses) et de la couperose induites par le soleil. La bonne stratégie soleil Pas d’imprudence sous prétexte que votre peau ne craint rien. Accordez-vous une protection 15 ou même, si vous êtes très brune mais que votre peau reste claire et affiche des taches de rousseur, un indice 20. Et après le soleil, hydratez-vous systématiquement, car seule l’hydratation permet de sublimer le bronzage tout en le prolongeant.

Je m’occupe de mes enfants

Le soleil est interdit aux moins de 3 ans

  • VRAI à la plage, vous devrez couvrir votre enfant d’un tee-shirt à manches longues, d’un pantalon et d’un chapeau. Une petite astuce : dès que l’ombre de votre enfant devient plus petite que lui, il est temps de rentrer !

À trop le protéger, je rends ses défenses cutanées inopérantes

  • FAUX Les produits solaires renforcent les capacités de résistance de la peau et évitent, au contraire, d’épuiser de façon prématurée ses systèmes de défense.

Une fois l’enfant bien bronzé, inutile de continuer à le tartiner

  • FAUX Les petits ont une peau immature jusqu’à l’adolescence.

Au-delà de 3 ans, il faut donc les tartiner sans scrupules avec une crème solaire pour enfants indice 30 au minimum, voire plus selon la couleur de la peau et des cheveux. Le parasol protège des UV FAUX Sa toile ne filtre pas tous les rayons, le sable joue les miroirs et c’est pire côté yeux ! avant l’âge de 1 an, 90 % des UVA et 50 % des UVB atteignent la rétine

profiter soleil securite

Related Posts

Enfin fière de mes seins

Enfin fière de mes seins

Quel sport à quel âge

Quel sport à quel âge

Que sait-on sur les fausses couches ?

Que sait-on sur les fausses couches ?

Mon teint ? Toujours parfait !

Mon teint ? Toujours parfait !

Qui sommes nous ?

Ce guide féminin s’engage à présenter quotidiennement des conseils beauté et des guides pratiques pour prendre soins de son corps et préserver son équilibre psychique.

Nos spécialistes mode vous présenteraient chaque semaine les  créations des grandes maisons de couture et les dernières tendances des vêtements, chaussures et accessoires féminins.